Animation & Jeu Vidéo

BACHELOR Game Design

Jeu video

INTERVIEW de l’équipe NEON BEATS

26 mai 2019 - 0

Apperçu Neon Beats

 

Neon Beats est un jeu de plateforme en 2D avec des niveaux basés sur le rythme réalisé par 5 Game designers de Bellecour école. Son design retro, ses superbes musiques et sa jouabilité lui valent des évaluations « extrêmement positives » de la part de la communauté de la plateforme Steam[1].

Pour nous faire découvrir les arcanes de leur succès vidéoludique, Rémi, Brice, Théo, Paul et Alexandre se sont prêtés au jeu de l’interview.

 

« Battez vos meilleurs scores dans Neon Beats, un jeu de plateforme en 2D
avec des niveaux basés sur le rythme ! »

 

 

En testant votre jeu, ce qui nous a vraiment marqué, en plus de son esthétique épurée et de sa musique, c’est sa fluidité.

Rémi – Nous avons beaucoup réfléchi à l’expérience utilisateur : ergonomie du jeu, sa fonctionnalité, sa dimension visuelle et son univers sonore. Nos points forts ont été de créer quelques mécaniques de jeu finalement assez simples et de les pousser au maximum grâce à un gros travail d’itération sur le Game Design[2]. La difficulté du jeu vient essentiellement de ses mécaniques environnementales, afin que les éléments du level design[3] interagissent avec le joueur.

En effet, ces différents éléments, repérables grâce à un code couleur, réagissent à la musique pour guider le joueur. En gros, nous voulions un jeu facile à prendre en main, mais difficile à maîtriser (contraintes du rythme, du temps, du parcours…) Nous avons pensé la courbe de progression au niveau de la difficulté : elle augmente par niveau, mais aussi au cours des niveaux. Toutefois, le/la joueur/euse est libre, peut avancer à son rythme, explorer… Nous voulions à tout prix éviter la dimension punitive de certains jeux et rester dans le feel good.

 

Pour réaliser ce jeu, quelles ont été vos sources d’inspiration ?

Paul – Nous avons été inspirés par l’univers visuel de la célèbre animation intitulée La Linéa d’Osvaldo Cavandoli et par plusieurs jeux dont les plus connus sont Geometry Dash de RobTop Games et Inside my Radio de Seaven Studio pour leur gameplay notamment, ou encore Just shapes & beats de Berzerk Studio pour son design graphique minimaliste…

Concernant la musique, nous l’avons créée nous-même afin qu’elle soit parfaitement adaptée au jeu. A travers les niveaux, le tempo des mélodies électro augmente avec un rythme crescendo, de plus en plus nerveux.

 

« Neon Beats est véritablement un jeu pensé à 5 »

 

Apperçu Neon Beats

 

Comment travaillez-vous en équipe ? Comment ça se passe entre vous ?

Théo – Nous avons la chance d’avoir des compétences complémentaires et une même vision du travail collaboratif. Notre principal objectif a été d’utiliser les spécificités de chacun. Nous tenons à ce que chaque décision soit systématiquement prise en groupe. On s’écoute et on prend en compte chaque idée, même la plus invraisemblable. On y réfléchit sous forme de brainstorming, puis on retravaille le tout. Cela demande beaucoup de temps et d’échanges, mais c’est très enrichissant. Neon Beats est véritablement un jeu pensé à 5 ! En plus, avec nos compétences respectives, on peut s’entraider et se consulter sur tel ou tel sujet. Il y a vraiment beaucoup de respect entre nous.

 

Comment a évolué ce projet, du boulot d’étudiants jusqu’au succès de Neon beats sur Steam ?

Brice – Ce projet nous a demandé beaucoup de travail à côté de nos études, mais on n’a pas lâché ! Nous avons réalisé un 4e niveau, nous avons poussé le polish[4] du jeu, nous l’avons traduit en plusieurs langues… Même si nous avions déjà commencé à réfléchir à la com. du jeu dès le début du projet, il a fallu que l’on entretienne les réseaux sociaux, que l’on réalise la communication visuelle, etc. La sortie sur Steam et sur Android nous a également demandé beaucoup d’investissement, car il fallait que tout soit prêt pour notre deadline : le festival de la Japan Touch où nous avions un stand dédié ! Nous avons donc dû gérer notre temps entre l’organisation de la Japan Touch, les préparatifs de la sortie du jeu et sa finalisation.

Au début, sur les réseaux sociaux, nous n’étions suivis que par notre entourage, mais très vite dès la sortie du jeu, notre communauté s’est développée avec un véritable effet « boule de neige » ! Les compétitions de Speedrunners[5] et les influenceurs qui ont apprécié et partagé leurs avis sur le jeu ont démultiplié notre visibilité. C’est là qu’on voit la puissance du web ! Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir une super communauté de joueurs !

 

Félicitations ! Et maintenant ?

Rémi – On continue de performer le jeu. Nous avons plusieurs idées pour continuer de développer Neon Beats et répondre à la demande de notre communauté ! On ne peut pas en dire plus pour le moment. Nous souhaitons poursuivre notre aventure sur un produit encore plus pro !

 

Neon Beats

 

Nous leur souhaitons une belle continuation !

Pour télécharger le jeu, c’est par ici : https://store.steampowered.com/app/1064610/Neon_Beats/

Pour voter Neon Beats au Rokkies Award 2019, c’est par là : https://www.therookies.co/entries/773

 

Equipe Neon Beats

L’équipe au complet :

  • Alexandre : aimant les jeux vidéo depuis l’enfance, je voulais travailler dans ce secteur, mais sans grande connaissance sur l’orientation à emprunter. En ayant en tête de faire des études d’ingénieur, c’est lors d’un entretien dans une école que je découvris l’existence d’écoles comprenant un cursus Game design et y vis l’opportunité d’étudier ce que j’aime vraiment.
  • Paul : j’ai toujours été attiré par les jeux vidéo et l’idée d’en concevoir a commencé à germer dès le collège. Après un cursus scientifique au lycée pour assurer mes arrières et faire de la programmation, je me suis retrouvé en Game design à Bellecour école. Malgré une charge de travail importante, le plaisir de créer, de réfléchir à ce qui est le mieux pour le joueur, de concevoir des univers et des expériences uniques sont pour moi des motivations qui me donnent envie de me lever le matin !
  • Rémi : j’ai un parcours un peu « atypique » puisque je suis rentré en Game Design à Bellecour école après un Bac Pro et un BTS en alternance. J’ai ainsi pu découvrir le monde professionnel et gagner en maturité, ce qui me sert beaucoup dans mes études actuelles. Malgré une importante charge de travail, je n’aurais jamais pensé prendre autant de plaisir à découvrir le métier de Game Designer !
  • Brice : je jouais pas mal aux jeux vidéo, mais je pensais que créer des jeux n’était qu’un « rêve d’enfant ». C’est après des études de management qui me rendaient triste que j’ai décidé de « passer le cap », de faire enfin ce qui me rendait heureux et non ce que les gens attendaient de moi. Le Game Design m’a permis de vraiment m’épanouir, de rencontrer des personnes avec les mêmes passions / envies / aspirations que moi et d’avancer ensembles.
  • Théo : à la base je voulais être architecte d’intérieur, mais pendant ma période de lycée en STI2D, n’étant pas quelqu’un de très « scolaire », je me suis trouvé une passion pour le dessin. Guidé par un ami, j’ai donc décidé de rentrer en prépa Entertainment à Bellecour Ecole où j’ai découvert le Game Design. Aujourd’hui, je suis super heureux dans ce que je fais !

 

***

[1] Steam : plateforme de distribution de jeux vidéo en ligne (plus de 125 millions d’utilisateurs en 2015).

[2] Game design : processus de création des éléments du jeu et élaboration des « règles ».

[3] Level design : réalisation des niveaux et des cartes (maps) de jeu.

[4] Polish : finitions.

[5] Speedrunners : joueurs souhaitant terminer un jeu vidéo de la façon la plus optimale possible.

Laisser un commentaire

comments