Vous êtes ici

Masterclass avec Fifou, photographe du Rap français

Nos étudiant.e.s en Bachelor Média, Bachelor Design graphique et Mastère direction Artistique, ont eu la joie d’assister le vendredi 2 décembre à une Masterclass avec Fifou, photographe incontournable du rap français.

Une rencontre très enrichissante rythmée par de beaux échanges durant lesquels l'artiste s'est exprimé sur ses débuts dans le monde du Rap et ses collaborations avec des artistes de renom tels que PNL, Aya Nakamura, Booba ou encore SCH.

Ses débuts dans le milieu du Rap

Issu d'une formation en graphisme, Fifou se prédestinait à une carrière d’illustrateur.

Au cours de son BTS à l'ENSAAMA, il réalise un stage au sein du magazine "Radikal" qui lui permet de côtoyer beaucoup d'artistes à qui il présente son travail. Rapidement, Fifou est sollicité par de plus en plus de rappeurs pour lesquels il réalise des logos, flyers et autres supports.

 

C'est en 2001 que Fifou lance réellement sa carrière en devenant indépendant.

Durant cette période très formatrice, il a appris à travailler rapidement et de façon efficace. Il s’est par la suite formé à la photo de manière autodidacte afin de devenir l’artiste complet qu’il est actuellement.

 

Aujourd’hui, Fifou est le photographe à qui l'on doit les plus célèbres pochettes d'albums du rap français. Des pochettes que nous pouvons notamment retrouver dans son livre « Archive». 

Son processus de création

La Masterclass s'est poursuivie par des échanges autour de son processus de création. Fifou réalise ses pochettes selon un schéma assez précis qui se déroule en plusieurs étapes, la première étant une rencontre avec le rappeur durant laquelle celui-ci lui fait part de ses attentes et de ses envies.

Fifou propose ensuite un moodbord, méthode bien connue de nos étudiants, afin que le rappeur puisse facilement s’imprégner et se projeter dans l’univers proposé.

Après validation du projet, s’en suit une étape de logistique incluant les réservations, les autorisations ainsi que les demandes d’assurances afin que le projet puisse être réalisé. 

"Je suis un chef d'orchestre entouré d’une grande équipe".

Vient ensuite le temps du shooting qui se fait en général très rapidement : "Il faut travailler vite. Ce sont toujours les 2 ou 3 premières photos qui sont sélectionnées."

Arrive enfin la post production, étape clé du processus durant laquelle Fifou met en application toutes ses compétences en graphisme, pour transformer ses photos en véritables pochettes.

Son état d'esprit

Et pour la suite ? Fifou aimerait continuer à exercer sa passion le plus longtemps possible : "Je ferai des pochettes jusqu’à ma mort. Je suis un curieux d'image, de cinéma, de mode, même si mon métier évolue, je resterai dans ce milieu".

Ses sources d'inspiration et sa motivation, sont le reflet de sa passion : "Lorsque je vois un rappeur, je le vois au format carré", "J'adore l'humain il m'inspire, shooter des objets ne m'intéresse pas."

" Il y a une espèce d'immédiateté dans la nouvelle génération qui fait que je ne me pose pas la question. Je n'ai pas de flemme et je ne ressens pas l'ennui " .

La Masterclass s’est terminée par une session conseils : l’occasion pour Fifou de rappeler à nos étudiants que l’époque dans laquelle nous vivons est incroyable en termes d’image et qu’il est important de tester des choses en permanence : " Quand on évolue dans un secteur artistique, il faut se remettre en question, il est important de se renouveler ".

Merci à Fifou d’avoir partagé avec nous son expérience en toute bienveillance.