Vous êtes ici

Trophée des Lumières : nos étudiants à l’honneur

Bastien, Noé, William et Augustin sont alumni de la section Bachelor Design Produit & Innovation de Bellecour Ecole. L’année dernière, ils ont travaillé sur la réalisation du Trophée des Lumières, un prix France 3 Auvergne-Rhône-Alpes/Ville de Lyon qui est remis dans le cadre de la Fête des Lumières à la meilleure installation lumineuse élue par les visiteurs.

COMMENÇONS PAR UNE PRÉSENTATION DE VOTRE PARCOURS...

Trophée des Lumières

Augustin : Nous nous sommes rencontrés en cours dès la première année de Bachelor Design Produit & Innovation et nous avons eu l’occasion de travailler quelques fois ensemble lors de différents projets. L’alchimie entre nous a tout de suite était une évidence car nous nous sommes rendu compte que nous avions des compétences complémentaires : Noé a plus une vision d’artiste, Bastien son truc c’est la maquette 3D et pour William et moi c’est le dessin.

DITES-NOUS EN PLUS SUR CE PROJET ?

Bastien : Le projet « Trophée des Lumières » est un projet qui nous a été proposé au début de l’année de notre 3e année de Bachelor. Nous devions répondre à la demande de France 3 Auvergne Rhône-Alpes et des Ateliers Lenoir : penser et créer le futur Trophée de la Fête des Lumières qui serait remis à l’œuvre ayant reçu le plus de voix lors de la Fête des Lumières de Lyon.

William : Pour commencer, nous nous sommes tout d’abord demandé ce que représentait la Fête des Lumières, ce qu’il en ressortait. Après plusieurs axes de recherches, nous nous sommes dit que pour nous c’était une association entre eau et lumière. 

Noé : Un soir, nous étions tous les quatre sur les quais de Saône à regarder le reflet des bâtiments dans l’eau et c’est là que l’idée nous est venue. Il nous fallait associer la lumière et l’eau, jouer sur l’aspect architectural dans la conception esthétique de ce projet.

Augustin : Il nous fallait un trophée épuré, élégant alliant simplicité, professionnalisme, esthétique et lisibilité en respectant la contrainte imposée d’intégrer de la lumière dans le socle. 

QU’EST-CE QUI A FAIT QUE C’EST VOTRE PROJET QUI S’EST DÉMARQUÉ DES AUTRES ETUDIANT.E.S DE LA CLASSE ?

Noé : Je pense que c’est le réalisme et notre procédé de fabrication qui ont fait la différence. Nous avons choisi de montrer une maquette fictive de notre trophée ce qui a permis de montrer un projet concret et certainement de nous démarquer. 

QUEL A ETE VOTRE PROCÉDÉ DE FABRICATION ?

Trophée des Lumières

William : Nous avons tout d’abord eu cette idée sur les quais de Saône, puis nous avons réalisé des croquis et écrit le concept créatif. Nous avions tous fait des propositions et pour élire l’idée sur laquelle nous allions partir, nous avons fait un petit vote interne.

Bastien : Une fois l’idée sélectionnée, nous avons réalisé des petits échantillons afin de voir comment le produit réagissait avec la lumière. Nous avons testé différents plastiques, différentes feuilles de couleurs. Et pour donner une forme organique en partant de formes plates, nous avons finalement utilisé une plaque de MMA.

LA REALISATION D’UN TROPHÉE EST PLUS UN PROJET ARTISTIQUE QU’UN PROJET DE DESIGN PRODUIT, COMMENT AVIEZ-VOUS REÇU CE PROJET ?

Augustin : Nous avons vu cela comme un jeu, un moyen de laisser libre court à notre imagination. C’est intéressant pour un designer de réaliser un projet et un exercice artistique sans justification de fonctionnalité ou de forme. C’est comme si c’était un prolongement de nos cours d’arts plastiques au lycée. Et puis il y avait une sorte de compétition et cela donnait un peu de piment. 

Pouvez-vous nous en dire plus sur la cérémonie de remise des Trophées ?

Remise du Trophée par André Manoukian

Augustin : Samedi 11 décembre, la ville de Lyon avait le plaisir de célébrer le dernier soir de la Fête des Lumières 2021. C'est également l'occasion de la cérémonie de remise du Trophée des Lumières remis à l'oeuvre préférée des visiteurs "Iris", sur la cathédrale Saint-Jean.

Un moment d'exception car nous avons eu le plaisir de voir notre projet, notre trophée remis à l'équpe d'"Iris" par André Manoukian. Un vrai moment d'émotion pour notre petite équipe.

NOUS N’AVONS PAS éVOQUé VOTRE PARCOURS : Où EN êTES-VOUS AUJOURD’HUI ET VERS Où SOUHAITEZ-VOUS DIRIGER ?

Bastien Imbert : J'ai toujours été passionné par l'artisanat plus particulièrement par l'ébénisterie et la bijouterie que je pratique pendant mes temps libres. J'ai ensuite fait un Bachelor Design Produit & Innovation. Actuellement je fais un master en design dans une école de design sur Paris. Mon projet d'avenir serait de pouvoir faire du mobilier d'édition puis monter mon agence en mêlant artisanat et design.

Noé Garcia : J'ai toujours été attiré par le design et l'art en général, je me suis dirigé dès le lycée vers une formation en art appliqué, j'ai ensuite étudié deux ans à Bellecour Ecole dans le but d'obtenir un Bachelor Design Produit & Innovation. Je suis maintenant à la Design Academy of Eindhoven où je continue mes études. J'aimerais plus tard créer mon propre studio et collaborer avec des artistes et designers dans le but de réaliser des projets tournés vers le design produit, architecture d'intérieur et design graphique.

William Soubeyrand : Amoureux du dessin depuis petit, j'aime exprimer mes idées sur papier, il s'agit pour moi du meilleur moyen de se faire comprendre. J'ai étudié 3 ans à Bellecour Ecole en suivant la formation Design Produit & Innovations. J'ai arrêté pour le moment mes études de design et je travaille actuellement avec mon père. Dans quelques années, je pense revenir dans le milieu du design lorsque j'aurai acquis davantage de maturité.

Augustin Corneloup : Partis pour l'ingénierie au départ, je me suis vite rendu compte que j'allais m'éloigner de ce que j'aimais réellement, le dessin et le design. Changer de voix était la meilleure chose à faire et je ne regrette rien. J'ai donc suivi un Bachelor Design Produit & Innovations à Bellecour Ecole où j'ai appris les bases de ce métier passionnant. Aujourd'hui, j'ai donné suite à mon stage de fin d'étude en intégrant les équipes des Ateliers Jouffre à Villeurbanne en tant qu'alternant. Chez Jouffre, j'ai la chance de prendre part à des projets prestigieux en rencontrant des designers de grande renommée. Pour la suite, je réfléchis au développement d'un projet qui me tient à coeur qui serait d'allier au sein d'une même gamme d'objet, le travail de l'artisanat et les progrès techniques de l'industrie.

"L'idée de ce trophée est venue suite à plusieurs balades dans la ville. Le soir, un élément nous a interpellés : le reflet de la lumière sur l'eau. Omniprésent sur le Rhône et la Saône, l'exercice fut premièrement de donner une forme à l'eau puis de matérialiser le reflet de la lumière."

  • Bastien I.

"C'est un honneur et une chance de savoir que notre projet va prendre vie, et c'est pour cette raison que l'on est particulièrement fiers de notre travail. Tout n'a pas été simple, mais le plus souvent nos idées convergeaient, ce qui a grandement contribué au bon déroulement du projet. C'est gratifiant de pouvoir apporter notre touche à un évènement culturel de cette ampleur."

  • Augustin C.

"Je pense que nous sommes tous très fiers de notre travail et avons hâte de voir ce projet se concrétiser lors de la remise du trophée au grand gagnant de la Fête des Lumières 2021. Ce fut une expérience très enrichissante autant personnellement que collectivement. Chacun de nous a su trouver sa place au sein du groupe et je pense que c’est en partie grâce à cela que nous sommes tant satisfaits du résultat final."

  • William S.

"Ce qui m’a plus dans ce projet c’est le côté concret, le fait de travailler pour que l'objet soit produit, de mener un projet (...) créatif qui représente la ville de Lyon, mais aussi le côté professionnel qui pousse chaque étudiant à développer des connaissances techniques."

  • Noé G.