Design & Digital

Mastere Design Interaction

Designer UX/UI, métier utile et d’avenir : l’interview des étudiants.

17 juin 2020 - 0

Lisa V, Jean-Baptiste F et Morgan T sont trois étudiants en mastère interactions & Innovations. Ils répondent aujourd’hui à nos questions afin de vous parler de cette formation et du mastère en général qui permet à nos étudiants de préparer au mieux l’entrée dans la vie active.

Pourquoi cette formation et pas une autre ?

Lisa – D’une part, j’ai choisi cette formation car j’aime beaucoup la dimension humaine du design. 
Comment rendre une interface plus agréable d’utilisation en fonction de la cible ? Comment créer une expérience utilisateur riche tout en fidélisant le client ? Là sont les problématiques du métier d’UX•UI que j’aime aborder et résoudre.
D’autre part, j’ai été attiré par le fonctionnement « agence junior » que propose le mastère. Cette pédagogie nous permet en tant que UX•UI de travailler avec ceux qui seront nos futurs collaborateurs en Direction Artistique ou en Design d’Espaces et c’est vraiment enrichissant sur le plan humain. 

Jean-Baptiste – Lorsque j’étais en Bachelor à Bellecour Ecole, la compréhension d’un projet, de ses utilisateurs et plus largement des enjeux d’un service étaient, pour moi, la pierre angulaire d’un bon projet. Persuadé, je le suis plus encore aujourd’hui. Une application, un site internet ou tout autre service n’est réussi que lorsque le beau rejoint l’usage. C’est donc naturellement que j’ai choisi de faire un Master UX•UI.

Morgan – Elle permet d’ajouter une corde à mon arc de designer produit et d’en apprendre plus sur le monde du digital.

Il faut quoi pour être un bon UX/UI Designer ?

Jean-Baptiste – Je serais bien impertinent de définir ce qu’un bon UX•UI Designer en sortant d’étude. Il y a cependant quelques qualités qui me viennent en tête. D’abord, avoir de l’empathie, savoir écouter et observer. Comprendre que les besoins des utilisateurs ne sont pas forcément les nôtres. Il faut être curieux, se tenir au courant des innovations et du Design en général. Être UX•UI Designer, c’est comprendre un projet, l’analyser, proposer une solution et la confronter aux besoins réels des utilisateurs, itérer encore et encore afin d’obtenir une expérience fluide et efficiente pour ensuite créer la plus belle UI possible.

Lisa – Je dirais avant tout la capacité de comprendre sa cible et ses besoins, le sens du détail et évidemment la passion !

Morgan – Je pense qu’il faut être pragmatique, à l’écoute et très observateur.

Alors, c’est quoi la suite ?

Lisa – Et bien pour le moment, je suis en chemin vers mon stage en UX•UI chez « Les Passeurs » à Lyon. En parallèle, je travaille pour mon projet de diplôme où je développe une application mobile pour les personnes autistes Asperger.

Jean-Baptiste – Pour ce qui est de l’avenir, je devais partir à San Francisco pour un stage dans une agence de Design Globale. Avec la COVID-19, j’ai été forcé de rester à Lyon, ce n’est que partie remise. Je sais que cette crise sanitaire a forcé beaucoup d’étudiants à trouver des solutions alternatives. C’est mon cas, j’ai eu la chance de pouvoir accéder à un stage à Lyon, chez Stash (👋 à eux s’ils me lisent) et ça se passe très bien, l’équipe est géniale et ultra performante.

Morgan – Devenir designer produit et UX au sein d’une agence !

Un mot sur l’ambiance du mastère à Bellecour ?

Lisa – Pour moi, c’est un pur bonheur. Comme dans toute agence, il y a des aléas (attention à ne pas laisser traîner sa tasse à café) mais travailler avec différentes personnalités, différentes sections et différentes compétences est enrichissant sur tous les plans. On va en cours serein, car on sait qu’on fera ce qu’on aime et que l’on peut compter sur l’entraide pour toujours plus progresser. Nos enseignants nous poussent toujours à nous dépasser, c’est une bonne préparation pour la vie professionnelle, mais avec la sécurité de l’école. 

Jean-Baptiste – Le Master est assez novateur. Il est organisé sous forme d’agence globale (UX•UI, Direction artistique et architecture). Chaque étudiant à l’occasion de s’exprimer et de collaborer sur des projets transversaux. Ces projets sont issus de réelles demandes clients.

Morgan – Les élèves s’entraident et collaborent dans la bonne humeur. Tout est là pour se préparer à entrer dans le monde du travail !

Laisser un commentaire

comments