Bachelor Design Graphique & Digital

Design & Digital

Graphisme et artisanat

3 février 2020 - 0

Au début des années 2000, la Brasserie des Ursulines a été pensée dans le but de sauvegarder le patrimoine du Couvent des Ursulines, lieu historique fondé au 17e siècle à Crémieu (38) pour l’éducation des jeunes filles. À la croisée des chemins entre spiritualité et spiritueux, cette brasserie artisanale se veut être avant tout un lieu humain où l’on brasse avec amour et savoir-faire une dizaine de bières aux saveurs authentiques.

Nos designers graphiques, après avoir analysé la marque et son contexte, ont proposé diverses pistes de recherches dans le but de repenser l’identité graphique de cette brasserie singulière. En déclinant leurs propositions sur divers supports, ils ont modernisé l’image des Ursulines tout en préservant sa dimension traditionnelle et son histoire.

 

Brasserie des Ursulines - Bellecour école - BDG - Bastien 01 Brasserie des Ursulines - Bellecour école - BDG - Bastien 02

Bastien redonne du peps au logo en combinant des gouttes en forme de « U » avec une police[1] de caractères sobre, efficace. Le contraste entre les courbes orangées à effet glossy et la police d’écriture linéale[2] dynamise sa composition pour un effet très contemporain. En arrière-plan, l’esquisse d’une rosace rappelle l’histoire religieuse du lieu et confère à l’ensemble une touche élégante.

 

Brasserie des Ursulines - Bellecour école - BDG - Clément 01 Brasserie des Ursulines - Bellecour école - BDG - Clément 02

Clément opte pour des majuscules épaisses dont la rigueur, évoquant le savoir-faire ancré de la brasserie, est parcourue par un ruban coloré qui nous raconte les saveurs des bières Ursuline et, peut-être aussi, ce lien continu entre l’histoire du lieu et son présent.

 

 

Thomas M. a une approche résolument moderne qui fait sens entre contemporanéité et patrimoine avec un logo stylisant les arches du couvent et des couleurs énergiques pour chaque arôme.

 

Brasserie des Ursulines - Bellecour école - BDG - Léo

Léo synthétise l’idée du patrimoine avec une parenthèse en guise d’arche et une écriture à empattements[3] pour un côté rétro. La disposition des caractères et leur couleur savoureuse ouvrent sur aujourd’hui. L’ensemble forme une chope avec sa anse (la parenthèse) et son contenu (la marque).

 

Brasserie des Ursulines - Bellecour école - BDG - Thomas V.

Enfin, Thomas V. ose un logo à connotation luxueuse : sobre, épuré, doté de majuscules blanches sur fond noir tel les grandes marques de parfum. Néanmoins, la tradition reste omniprésente à travers une disposition des caractères en forme d’arche, rappelant ainsi le patrimoine des Ursulines.

 

Avec une véritable réflexion sur la manière dont le public actuel envisage ce type de boisson, chaque graphiste, à sa façon, a répondu avec professionnalisme et créativité. Leurs choix stylistiques (couleurs, typographies, dispositions…) intègrent parfaitement les notions de tradition, de saveur et de savoir-faire avec, bien sûr, une ouverture sur nos jours.

 

***

[1] Police de caractères : ensemble de caractères d’écriture appartenant à une même famille.
[2] Ecriture linéale : écriture régulière sans empattements (ou sans sérifs en anglais) telle que l’Arial, la Futura
[3] Empattements : petites extensions triangulaires ou rectangulaires à l’extrémité des caractères d’écriture tels que la Times New Roman ou la Garamond que l’on retrouve fréquemment dans les livres (ou encore dans ce cas la Rockwell qui rappelle subtilement les caractères d’une machine à écrire).

Laisser un commentaire

comments