Animation & Jeu Vidéo

BACHELOR Concept Art

BACHELOR Game Design

Code S-44 – interview de Mathieu S. et Victor J.
épisode 3 : du rêve à la réalité

12 novembre 2019 - 0

Aujourd’hui, nous retrouvons Mathieu et Victor, Game designers du jeu Code S-44, pour notre troisième et dernier épisode !

 

< Introduction du jeu Code S-44

 

« Pouvoir créer et donner vie à ses idées est l’une des choses les plus grisantes qu’il m’ait été donné de faire et je n’arrêterai pour rien au monde. » Mathieu S.

 

| Lorsque vous étiez enfants, imaginiez-vous, un jour, participer à la création de jeux vidéo ?

Mathieu :
Non. J’en rêvais, mais c’était pour moi inaccessible, un peu comme s’il fallait être un magicien pour faire du jeu vidéo ! J’ai décidé de me lancer après un Bac+3 dans le Marketing/commerce, secteur qui ne me plaisait pas vraiment… C’était le moment ou jamais pour essayer le jeu vidéo, pour ne pas avoir de regrets plus tard ! Et pour l’instant, je ne regrette vraiment pas !!! Nous avons pour la plupart des parcours un peu atypiques : certains sortent d’un bac STMG, S, ES, d’études supérieures comme la biologie… Après trois ans d’études dans le supérieur, cela a été un peu difficile d’intégrer un milieu technique avec énormément de choses à apprendre. C’est d’ailleurs les études durant lesquelles j’ai le plus travaillé !

Victor :
En fait, la passion des jeux-vidéos est arrivée super tard chez moi, vers la fin du lycée. Avant j’étais plus intéressé par la musique ou le cinéma (enfin, en réalité je ne savais pas trop ce qui m’intéressait). Le jour où j’ai compris la notion d’interactivité et l’incroyable apport qu’elle pouvait donner à toute création, j’ai réalisé que je voulais concevoir des jeux-vidéos. Faire du jeu-vidéo c’est avant tout une liberté créative et culturelle inouïe. On peut absolument tout imaginer, puis le sublimer. Mon parcours, en revanche, est plutôt chaotique… Avant Bellecour école, j’ai été dans beaucoup de collèges et de lycées différents à cause de problèmes de comportement… Néanmoins, dès que j’ai su ce que je voulu faire, je me suis mobilisé et j’ai monté un projet pour postuler à Bellecour école. Je ne sais toujours pas comment j’ai été pris vu mon dossier ! Mais quoi qu’il en soit, on a cru en mon potentiel. Il me fallait avoir conscience de cette chance et tout faire pour la justifier une fois à l’école !

 

Code S-44 Jeu vidéo par Victor et Mathieu - Bellecour école

Gare aux ennemis robots de New Bot City !

 

| Aujourd’hui, un Bachelor tout frais en poche, comment s’annonce la suite de votre parcours professionnel ?

Mathieu :
Je viens de terminer mon stage à Old Skull Games. En parallèle, je poursuis divers projets personnels qui me tiennent à cœur et je continue de me former sur certains côtés techniques. Je souhaite préparer un Master en Game design dès 2020 afin de continuer à apprendre !

Victor :
Je suis rentré de mon stage à Tokyo (Japon) fin septembre. Actuellement, je termine mes démarches de recherche d’emploi qui sont plutôt en bonne voie. En fonction de celles-ci, j’ai le choix entre revenir travailler sur Lyon ou repartir à Tokyo. J’ai également envie de me lancer dans un Master soit dans le domaine des jeux vidéo, soit dans une école de commerce à l’étranger. C’est encore assez flou et je devrais y voir plus clair dans les prochaines semaines ! Parallèlement je termine quelques projets personnels.

 

| Qu’auriez-vous envie de dire aux étudiants qui se lancent dans l’aventure du jeu vidéo ?

Mathieu :
Pour faire du Game design, il va falloir être capable de vous organiser, chercher à apprendre toujours plus, à programmer un minimum, à faire preuve d’empathie… Mais SURTOUT à dire « non » aux choses impossibles à réaliser et à PRENDRE SOIN DE VOUS ! Vous ne pourrez pas bien travailler ou vous épanouir si vous travaillez 100 heures par semaines ! Dormez. Faîtes des pauses. Vivez. Aimez. Sinon ça ne sert à rien d’essayer. Après, il ne faut pas se méprendre, pouvoir créer et donner vie à ses idées est l’une des choses les plus grisantes qu’il m’ait été donné de faire et je n’arrêterai pour rien au monde 🙂

Victor :
C’est incroyable de pouvoir travailler dans cette industrie, mais qu’il ne faut pas oublier que c’est un travail-passion et qu’il faut par conséquent faire attention à soi et à son entourage ! Il faut aussi être sûr de soi et de sa volonté. Je vous conseillerais de ne jamais entrer en compétition directe avec les autres équipes ou d’autres étudiants : on est dans un milieu créatif et un jeu n’est pas une performance valorisable. Faites surtout ce qui vous plait et écoutez les avis des autres pour aiguiser votre sensibilité.

 

Code S-44 Jeu vidéo par Victor et Mathieu - Bellecour école Merci Mathieu et Victor ! Nous vous souhaitons une bonne continuation !

 

Le jeu Code S-44 épisode 1 est disponible sur Steam (cliquez) !

 

Pour lire les autres épisodes de notre interview : épisode 1 : l’origineépisode 2 : genèse d’un succès

 

Laisser un commentaire

comments