UN LIEN ENTRE TECHNOLOGIE ET HUMAIN

Le secteur du numérique, qui regroupe les entreprises de l’industrie des TIC (technologies de l’information et de la communication), est le plus dynamique au niveau mondial avec un taux de croissance équivalent au double de celui de l'économie dans la plupart des pays développés.

Moteur de la révolution industrielle du XXIe siècle, il apporte des solutions en matière de compétitivité des entreprises et pour la création d’emplois.

En France, le digital est un des secteurs économiques les plus dynamiques de l'économie avec un chiffre d’affaires moyen de 49,55 milliards d’euros entre 2012 et 2015 et plus de 65 000 nouveaux emplois créés entre 2008 et 2014.

Pour l’année 2016, le numérique devrait enregistrer une croissance de +2,6% et générer le recrutement de plus de 39 000 cadres.

Aujourd’hui 80% des Français possèdent au moins un ordinateur et sont connectés à internet en haut ou en très haut débit, 58% des Français disposent d’un smartphone et 35% d’une tablette. Ces chiffres, qui progressent chaque année, montrent que le digital occupe une place de plus en plus importante dans le quotidien des Français ; et laissent augurer du meilleur pour le secteur dans les années à venir.

En 2015, le numérique enregistre un chiffre d’affaires de 50,6 milliards d’euros en France (+2,2% par rapport à 2014)

En 2013, le secteur réalise près de 16% de son CA à l’exportation

En 2015, le secteur emploie 412 000 personnes en France

93,9% de ces personnes sont employées en CDI et 69,3% sont des cadres

La rémunération brute annuelle moyenne du secteur est de 48 800 euros

Près de la moitié des effectifs est âgée de moins de 35 ans

En 2014, le numérique a créé 12 000 nouveaux emplois

Les deux premières régions françaises pourvoyeuses d’emplois dans le numérique sont l’Ile-de-France et Rhône-Alpes-Auvergne

LES MÉTIERS ARTISTIQUES ET LE DIGITAL

Le numérique est un secteur dans lequel la création et la direction artistique revêtent une importance toute particulière. En effet, que l’on parle de conseils en technologies, d’éditeurs de logiciels ou des entreprises du web, toutes ces structures ont des besoins importants en matière de production et de cohérence artistiques.

Ainsi le design d’interfaces, le webdesign, le design graphique, la modélisation en trois dimensions ou bien encore la production de contenus multimédia ne sont que quelques-unes des applications possibles des savoir-faire artistiques au digital.

Ce mélange des genres permet d’allier fonctionnalité et esthétique dans un produit ou un service numérique, afin de créer l’expérience d’usage la plus agréable possible pour l’utilisateur final. Ce souci de concilier ergonomie et dimension sensorielle est une préoccupation majeure pour l’ensemble des acteurs de la filière et même au-delà, dans certaines entreprises qui intègrent des services dédiés au digital.

Les métiers du numérique sont généralement répartis en 7 grandes familles :

  • Production et gestion de contenu
  • Interfaces et création numérique
  • Conception et gestion de projet
  • Programmation et développement
  • Infrastructures et réseaux
  • Formation et assistance
  • Communication et marketing

Les personnes ayant une formation artistique et technique exercent généralement des fonctions en production et gestion de contenu, interfaces et création numérique et conception et gestion de projet.

La nature des projets dits digitaux est extrêmement diverse et les personnes qui y travaillent peuvent soit être employées au sein de la structure commanditaire du projet, soit faire partie des équipes du prestataire en charge du projet, soit porter le projet en tant que free-lance.

Il peut par exemple s’agir :
- de la conception d’un site internet ergonomique, visuellement attractif et responsive, c’est-à-dire dont l’affichage s’ajuste de manière dynamique en fonction du type d’écran sur lequel il est consulté (ordinateur, mobile, tablette, etc.),
- de la production d’une application pour smartphone, tablette ou smartwatch, qui devra posséder des spécificités techniques et fonctionnelles particulières afin de s’adapter au mieux au support visé,
- de la création de l’interface d’un terminal digital ou d’un objet connecté,
- etc.

Les différents corps de métiers qui interviennent dans le processus de production d’un outil digital sont nombreux et variés. A l’origine du projet, on trouve généralement une direction générale, une direction marketing et communication ou une DSI. A la tête du projet, on retrouve le plus souvent un chef de projet fonctionnel, un directeur technique et un directeur artistique qui s’occupent de mener à bien le développement de l’outil en pilotant le projet au quotidien, en manageant les équipes qui y travaillent et en gérant la relation avec le commanditaire. Enfin, de multiples intervenants tels que des designers UX/UI, des programmeurs, des développeurs, des graphistes, etc. œuvrent de concert afin de remplir les tâches qui permettront de créer les différentes composantes du projet (architecture de l’information, programme informatique, interface graphique, contenus multimédias, etc.).

Les professionnels ayant une formation artistique et technique qui travaillent sur un projet digital sont généralement encadrés par le directeur artistique digital, qui chapeaute l’ensemble de la chaîne de production créative et guide ses équipes dans leur travail afin d’assurer la cohérence artistique et fonctionnelle du projet.

DIRECTION ARTISTIQUE DIGITALE
Véritable chef d’orchestre, à la fois créatif et gestionnaire, le directeur artistique digital chapeaute la conception et la réalisation fonctionnelles, graphiques et artistiques d’un projet digital. Il travaille en lien étroit avec les autres responsables (directeur technique, directeur marketing, chef de projet fonctionnel, etc.) impliqués sur le projet et avec son équipe de créatifs, qu’il manage. Au-delà de son savoir-faire en gestion d’hommes et de projets, il possède de solides compétences artistiques et techniques dans plusieurs domaines (design graphique, design UX/UI, web design, production multimédia, etc.) qui lui permettent d’encadrer et de diriger ses équipes.
Il exerce soit dans une agence digitale, soit au sein d'une entreprise ou d'une organisation, soit en tant que travailleur indépendant.

DÉCOUVRIR LA FORMATION +


DESIGN UX
La mission du designer UX (User eXperience) est d’améliorer l’expérience utilisateur sur tout type de plateforme (site web, application mobile, logiciel, terminal numérique, etc.). Il se concentre sur les attentes et les besoins de l’usager, tout en tenant compte des objectifs du commanditaire du projet. Il doit fluidifier l’usage de la plateforme et susciter une émotion positive en intégrant du « story telling » à l’expérience. Il doit faciliter la prise en main et l’accessibilité du produit pour fidéliser les utilisateurs. Il prévoit l’usage du produit ou service numérique qui va être développé, c’est-à-dire ce qu’il permettra de faire, ce que l'utilisateur verra et ressentira et la manière dont il l'utilisera (terminal de consultation, moment, etc.). Il établit le profil des utilisateurs types, crée des scénarii d'usage et modélise les principes d’interaction du produit. Il est responsable de l’architecture globale de l’information et intervient en amont du projet. Il garantit « l’utilisabilité » du produit et la « trouvabilité » des informations et enrichit l’expérience utilisateur.
Le designer UX peut exercer dans une agence digitale, en tant que travailleur indépendant ou directement chez le client.

DÉCOUVRIR LA FORMATION +


DESIGN UI
Le design UI (user interface ou interface utilisateur) s’intéresse au lien entre la machine et l’homme. Expert en design graphique, le designer UI est chargé de la conception générale de cette interface, de la clarté de la navigation, de l’optimisation des parcours ainsi que de la qualité des contenus. Il définit la typologie et la classification des contenus, optimise la navigation et la recherche d’information en fonction des objectifs et du public visé et modélise l’ensemble dans des maquettes fonctionnelles (wireframe). Il organise des éléments graphiques, textuels et multimédias sur la base de normes techniques en portant son attention sur l’aspect visuel et le rendu du produit. Il optimise l’ergonomie du projet et rend son interface la plus intuitive possible pour l’utilisateur, en structurant les différentes étapes de la navigation (pages, écrans, interfaces, etc.) avec lesquelles l’usager interagira. Il conçoit fonctionnellement ces étapes et s’assure de leur cohérence avec l’expérience définie par le designer UX. Il vérifie généralement ses hypothèses en organisant des tests utilisateurs.
Suivant la nature et la complexité du projet sur lequel il travaille, les missions du designer UI peuvent englober du webdesign, du design mobile, du design interactif, de l’intégration web ou bien encore du motion design.
Le designer UI peut exercer dans une agence digitale, en tant que travailleur indépendant ou être intégré à l’équipe projet d'une entreprise.

DÉCOUVRIR LA FORMATION +


PRODUCTION DE CONTENU
Le degré de complexité et de sophistication des productions digitales va crescendo à mesure que la technologie et les usages qui en sont faits évoluent. La conception de tels projets requiert généralement la création de contenus dits « riches » (ou rich content), qui seront eux-mêmes intégrés au produit ou au service développé. Il peut s’agir de ressources graphiques, de modèles en trois dimensions, d’images ou de modèles animés, de vidéos, etc. chacune de ces briques qui constituent tout ou partie du projet final nécessite l’intervention de professionnels disposant de compétences artistiques et techniques. Il peut s’agir :
- d’un graphiste dont la mission est de créer les éléments graphiques de sites internet, d’applications mobiles, etc.
- d’un illustrateur 3D qui va concevoir des modèles en trois dimensions à intégrer dans le projet en tant que simples images ou même en tant que composantes fonctionnelles,
- d’un motion designer qui va gérer la « mise en mouvement » visuelle du projet, c’est-à-dire l’animation des différentes étapes de la navigation (enchaînements, défilement, etc.) ainsi que des composantes graphiques qui le nécessitent (images en deux dimensions, modèles en trois dimensions, etc.),
- d’un chargé de production vidéo qui assure la gestion et la conception de contenus audiovisuels qui seront inclus dans le projet global,
- etc.
Ces professionnels peuvent exercer, soit en agence, soit en interne dans une entreprise traditionnelle, soit en free-lance.

DÉCOUVRIR LA FORMATION +