UN SECTEUR EN FORTE CROISSANCE QUI S'EXPORTE

Aujourd’hui, la France est le leader européen du cinéma d’animation et le troisième producteur mondial derrière les Etats-Unis et le Japon.

La filière française se distingue à l’international et la fameuse « French touch » est un gage de finesse, de précision, d’originalité et de poésie pour les professionnels du secteur à travers le monde. Des succès internationaux made in France tels que Le Petit Prince ou Moi, moche et méchant en sont de parfaites illustrations.

Sur la période 2005-2016, l’emploi dans les entreprises de production de films d’animation et d’effets visuels à augmenter de +52% avec une accélération très nette sur les deux dernières années. En 2016, plus de 6 200 salariés sont déclarés dans le secteur (+700 emplois par rapport à 2015).

La France joue un rôle de référence sur le marché international et organise chaque année le festival international du film d'animation d'Annecy et le MIFA (Marché International du Film d’Animation) qui attire, en marge du festival, 8 000 professionnels, vendeurs et acheteurs, en provenance de plus de 65 pays.

En 2014, les longs métrages d'animation français réalisent 3,46 millions d'entrées à l’étranger, en progression de 24,1 % par rapport à 2013. Sur la période 2004-2014, les films d'animation français cumulent près de la moitié de leurs entrées à l'étranger ; et 13 films français d’animation franchissent le seuil du million d’entrées réalisées à l’étranger sur la décennie.

La production audiovisuelle animée hexagonale n’est pas en reste puisqu’en 2013 les ventes de programmes audiovisuels d’animation français à l’étranger augmentent pour la cinquième année consécutive (+6,7%) et représentent 34,2% de la totalité des productions audiovisuelles françaises vendues à l'international.

L’engouement des Français pour le cinéma d’animation ne se dément pas puisque l’offre de films d’animation inédits progresse constamment au cinéma en France avec une moyenne de 28 films par an sortis en salles entre 2005 et 2014 ; et, en moyenne, un film d’animation génère plus d’entrées et de recettes qu’un film d’un autre genre.

Enfin, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, les films d'animation attirent un public varié dans les salles obscures françaises puisqu'ils sont vus à 50% par des enfants et à 50% par des adultes. Ceci s'explique notamment par la grande diversité des productions diffusées dans les cinémas français.

En 2014, la France compte plus de 100 entreprises spécialisées dans le secteur

En 2014, les entrées au cinéma pour les films d’animation français progressent de 260%

En 2014, les chaînes nationales historiques diffusent plus de 3 500 heures de programmes d’animation

En 2014, 42,5 % de l’offre d’animation diffusée sur les 6 chaînes nationales historiques est française

Entre 2012 et 2013, la production de programmes audiovisuels d’animation en France est en hausse à la fois en volume (+9%) et en valeur (+17%)

RÉALISER UN FILM OU UNE SÉRIE D'ANIMATION

La réalisation d’un long métrage ou d'une série d’animation 3D est souvent le fruit de longues heures de travail et nécessite le savoir-faire de nombreux spécialistes qui travaillent en équipe ; du concept artist qui crée l’univers graphique à l’infographiste qui lui donne vie.

Entre ces deux compétences indispensables, de nombreux métiers techniques et stratégiques sont nécessaires à la création d’une œuvre d’animation 3D.