Art & Design

BTS Design de Produits

MANAA

MASTERE Design UX

MASTERE Direction Artistique Digital

Design UX/UI : les bonnes recettes de Solène Meurice

18 mai 2018 - 0

Solène Meurice vient de terminer sa scolarité à Bellecour École. Après une MANAA, elle a poursuivi ses études avec un BTS Design de Produits puis un Mastère Design Ux/Ui rattaché au Mastère Design de Services & Intéraction. En conclusion de ses cinq années de formation, Solène a choisi pour son projet de diplôme de créer un service dont la promesse est de rendre les musées attractifs pour les jeunes. Depuis le Luxembourg où elle est en stage, elle raconte son parcours et nous dévoile les secrets de la recette UX Design et UI Design. Vous aimez les desserts ?

UX Design

Solène, tu viens de valider ton Mastère Design Ux/Ui avec un projet centré sur le musée avec lobjectif de le rendre plus attrayant pour les plus jeunes. Peux-tu nous présenter ce projet et pourquoi ce choix ?

L’idée m’est venue après avoir visité le Musée du Prado à Madrid. En observant les visiteurs, je me suis rendue compte que les 15-20 ans manquaient à l’appel et particulièrement dans les musées d’Art. J’ai d’abord pensé que c’était par manque d’intérêt, mais au fur et à mesure des entretiens et des focus groups (groupe de discussion), j’ai perçu une réelle envie d’apprendre au musée. Aujourd’hui, il y a certes des moyens qui sont mis en place mais qui ne parlent pas suffisamment aux 15-20 ans. Partant de ce constat, j’ai donc imaginé Prizm, une application smartphone « pour enfin tout capter au musée ». Elle permet de scanner les œuvres pour obtenir les anecdotes et les infos essentielles à leur compréhension ! On peut aussi les détourner avec des filtres de manière humoristique. L’idée est d’apporter un peu de légèreté et devenir acteur de sa visite au musée. Il est ensuite possible de partager ses créations sur les réseaux sociaux, voter pour le meilleur détournement et pourquoi ne pas en faire une vraie expo !

Après une MANAA, puis un BTS Design de Produits, tu as opté pour un Mastère Design Ux/Ui. Peux-tu nous expliquer ce cursus transversal ?

Le Mastère Design UX/UI était pour moi dans la continuité de la démarche que j’avais entamée en BTS Design de Produits. La formation était très centrée utilisateur et m’a appris à concevoir un produit du point de vue ergonomie physique. Cependant, je voulais approfondir ces bases avec une méthodologie solide, pour avoir des « preuves à l’appui » et être crédible face à un client. C’est pour cela que j’ai voulu continuer à me former plus spécifiquement en design UX/UI où la démarche est sensiblement la même mais plus rigoureuse avec beaucoup plus de recherches utilisateurs, d’observation et de tests. Par ailleurs, j’ai toujours été intriguée par les objets connectés. Le Mastère Design UX/UI m’a aussi permis de développer le côté interface ainsi que l’expérience utilisateur dans son ensemble.

Design Produits
Un projet Design de Produits réalisé par Solène Meurice

 

Pour ceux qui découvrent la discipline de Design Ux-UI, en quelques mots comment la définirais-tu ?

L’UX (User Expérience) crée un système, un service ou un produit fonctionnel et intuitif qui conviennent à un public ciblé grâce à une méthodologie de terrain. On observe les utilisateurs, on les questionne, on collecte des données grâce à différentes techniques (entretiens, questionnaires, focus groups, etc…) pour comprendre précisément leurs besoins. C’est sur cette base de données que l’on s’appuie pour concevoir de potentielles solutions. Ces solutions vont être testées par les utilisateurs finaux pour avoir des retours, améliorer l’expérience et faire en sorte qu’elle corresponde le plus possible à leurs besoins. En résumé, l’UX c’est un peu la levure que l’on met dans un gâteau et qui va le rendre moelleux, léger, digeste et agréable en bouche. Si on oublie de mettre cette dose de levure, le gâteau ne gonfle pas et l’expérience du dessert est moins réussie, voire ratée ! L’UI (User Interface), c’est le glaçage, la cerise sur le gâteau, ce qui va le rendre encore plus attrayant et agréable à déguster. L’UX et l’UI ne vont pas l’un sans l’autre, pour que la dégustation soit une bonne expérience, il faut que le gâteau soit bon (UX) et beau à la fois (UI).

Tu es actuellement au Luxembourg  en stage avec Carine Lallemand, grande spécialiste européenne du design Ux. Qu’apporte-t-elle à la discipline et à toi en particulier ?

J’ai rencontré Carine Lallemand lors de l’événement annuel Interaction 18 qui s’est déroulé sur Lyon et à Bellecour Ecole cette année. Elle est très impliquée dans l’évangélisation de l’UX design, dans l’organisation d’événements et de conférences et, en tant que chercheuse, dans la création de nouvelles techniques UX notamment avec les UX Cards qu’elle a développées en 2015. Elle est aussi la co-auteur de Méthodes de design UX qui répertorie un bon nombre d’outils méthodologiques. A travers ce livre, elle enseigne et crée des ponts entre la recherche et le monde professionnel. J’avais déjà entendu parler de Carine dans le cadre d’une conférence qu’elle avait donnée à la Blend Web Mix et je suis maintenant en stage dans l’équipe de recherche HCI (Human-Computer Interaction) de l’Université du Luxembourg composée entre autres de Vincent Koenig, Carine Lallemand et Sophie Doublet. On s’appuie sur des outils méthodologiques UX (inspections cognitives, entretiens utilisateurs, nombreux tests utilisateurs, etc.) qui nous guident vers les étapes suivantes du processus de conception centrée utilisateur. Carine est toujours très disponible pour discuter de la méthodologie la plus pertinente à adopter en fonction du contexte.

La tradition : quels messages aimerais-tu adresser aux nouveaux/prochains étudiants qui voudraient suivre ta voie ?

C’est une voie passionnante et très enrichissante puisque multidisciplinaire. On est amené à travailler avec des développeurs, des décideurs, des ergonomes (on aimerait en avoir plus !), des psychologues et surtout les utilisateurs qui sont souvent pleins de surprises. Il faut être curieux(se) et être déterminé(e) pour continuer à faire entendre que l’UX est fondamental dans le processus de développement. Il n’y a pas de secret, un bon projet se construit avec ses utilisateurs finaux.

 

En cerise sur le gâteau, découvrez quelques pages de Prizm, le projet de diplôme de Solène Meurice :

Laisser un commentaire

comments