3D & Entertainment

BACHELOR Animation 3D

BACHELOR Concept Art

Le court-métrage Georges sélectionné au Très Court International Film Festival

19 avril 2017 - 0

Une nouvelle belle récompense pour les courts-métrages d’animation réalisés par les étudiants en Bachelor 3D Art Animation : Georges vient d’être sélectionné pour le Très Court International Film Festival. Le gentil et amoureux dragon va prendre son envol avec des projections prévues dans une vingtaine de pays. Emma Fernandes et Gaëtan de Oliveira, deux membres de l’équipe, nous livrent leurs premières impressions sur cette sélection ainsi que quelques secrets de réalisation.

Georges va avoir une visibilité internationale avec sa sélection au Très Court International Film Festival. Flashback : il y a un an, alors que vous étiez en cours d’achèvement du film, aviez-vous cette ambition ?

Emma Fernandes: Non pas spécialement mais nous avons tout donné pendant notre dernière année à Bellecour Ecole sur ce projet alors naturellement, cette sélection fait vraiment plaisir !

Gaëtan de Oliveira : Achèvement ?  C’est un bien grand mot. Pour nous replacer dans le contexte, à cette époque, le film durait plus de cinq minutes sans le générique de fin. C’est à ce moment-là qu’on a fait en sorte que le court-métrage dure les quatre minutes de sa version actuelle pour le plus grand bonheur des animateurs et de Florent Perrin, notre intervenant en animation qui nous a énormément aidés. Donc, penser aux festivals, à cette époque, en plein sprint, était un bien grand mot. Mais je rejoins Emma, ça fait évidemment très plaisir !

Et si on rembobine le film encore plus loin, comment est né Georges ?

Emma : Avec Lola Carracedo avec qui on a écrit le scenario, nous étions attirées par l’idée qu’un dragon puisse être un animal de compagnie avec tout ce que cela implique. Un chien peut déjà faire beaucoup de dégâts alors imaginez un dragon ? On a essayé de penser à comment il pourrait s’intégrer à un environnement canin et ce qu’il se passerait s’il tombait amoureux d’une de ses congénères.

Gaëtan : Pour l’idée originale, tout l’honneur revient à Emma et Lola. Pour moi, le Georges du film est né à partir du moment où toute l’équipe s’est investi dans le scénario mais aussi lors de nos nombreuses réunions matinales ! Puis, en vrai Georges a éclos d’un œuf.  On le voit bien au début du film !

Qu’est-ce qui vous a influencés ? La Belle et la Bête ? La Belle et le Clochard ? La Belle…Cour ?

Emma : La Bellecour bien sûr ! 😉 Plus sérieusement, nous avons été beaucoup influencés par la Belle et le Clochard et Feast. Nous tenions vraiment à ce que Georges, autant dans son design que dans son animation, soit attachant.

Gaëtan : Voilà et maintenant je vous laisse imaginer les références de quadrupèdes faites par les animateurs du projet en plein milieu du hall de l’école… C’est bon vous l’avez ? Vous pouvez rigoler, nous aussi, nous avons bien ri ! Mais évidemment, les vidéos resteront secret défense ! Pour finir, quelque chose nous a beaucoup aidés : Nicolas Gabion, notre intervenant en acting et scénario, nous a montré un court-métrage appelé « Lambert le Lion Peureux ». Merci à lui car il nous a énormément apporté sur ce projet.

Georges - Film d'animation 2016 Bellecour Ecole

Un petit mot sur les concept artistes : comment crée-t-on un dragon à l’apparence sympathique, mais pas trop ?

Emma : Alors pour Georges, il a été compliqué de trouver son apparence finale. Les concepts artistes ont réalisé de superbes concepts mais une fois passé à la 3D on perdait pas mal de charme. En réalité, le vrai challenge était qu’il soit attachant comme un chien mais avec aussi un côté gros reptile un peu pataud.  Nous avons eu beaucoup de versions différentes en croquis et au final, après plusieurs essais 3D qui ne nous convenaient pas, j’ai fini par faire un mix de plusieurs concepts et le passer directement sous Zbrush.

Gaëtan : Merci ! Juste merci ! Sans parler uniquement du concept de Georges, chaque concept artiste qui a œuvré sur ce projet l’a fait avancer. Pour tous les nommer et profiter de l’occasion pour leur dire merci et bravo : Corto Rudant, Maeva Cortinovis, Julie Kabbache et Guilhem Deckers. Ils ont répondu à toutes nos demandes.  Corto Rudant, qui a été l’artiste principal sur ce projet, a vécu le projet à fond comme nous. Tous parvenaient à nous donner de supers ambiances qui, de notre côté, nous ont aidés et parfois même pour l’animation et son contexte donc merci et bisous !

Pour continuer sur l’équipe du film : pouvez-vous la présenter avec le rôle de chacun et ceux qu’ils ont pu apporter à Georges et ses amis ?

Gaëtan (chef animation) : Je me suis occupé d’une partie du layout, de rigger le body des personnages, et de l’animation. J’ai aussi été l’organisateur de réunions mais j’apportai le petit déjeuner pour qu’elles se passent le mieux possible ! (petit tips qui marchent bien;) )

Emma (chef DA) : Je me suis occupée du modeling et texturing de Georges, de Crystal (la petite chienne) et de props. J’ai aussi fait une partie du lighting, du rendering et du scénario.

Laurie Jacob s’est occupée de l’animation, de dessiner les photos que l’on voit dans le film, de faire le rig facial des animaux et du storyboard.

Jordan Bard s’est occupé d’une partie du layout, de l’animation et a aidé en compositing sur Nuke.

Laëtitia Jalabert s’est occupée du texturing et du modeling d’Elvis (l’antagoniste), des maisons voisines et de props. Elle a également fait une partie du lightning et du rendering.

Laura Peyrou s’est occupée du texturing et du modeling de l’intérieur des maisons ainsi que des props. Elle a aussi fait une partie du lightning et du rendering.

Anaïs Gratessol s’est occupé du modeling et texturing d’une maison et de props. Elle a également fait les FX et le compositing.

Corto Rudant, Guilhem Deckers,Julie Kabbache et Maëva Cortinovis étaient nos concepts artistes mais on en a déjà parlé.

Jean-Baptiste Porquet a composé notre musique et Paddy Smith a fait notre Sound Design.

Lola Carracedo a eu l’idée de départ pour notre scénario.

Georges

Enfin, vous qui avez une année de recul, un conseil pour vos camarades en train d’achever eux aussi leur film ?

Emma : Pensez à dormir et ne vous prenez pas la tête pour des détails : il faut aller à l’essentiel parce qu’au final on perd souvent du temps pour des choses pas importantes. Il faut garder en tête qu’un an ça passe très vite !

Gaëtan : LA BONNE HUMEUR, c’est l’une des seules fois où vous aurez le contrôle de tout ce qui se passe alors profitez-en et éclatez-vous ! C’est vrai que maintenant, avec un an de bagages, tu te dis : « mince mais si j’avais su ça pendant ma dernière année… » Mais c’est le but : ne pas savoir et découvrir. Tu as un an pour faire un film. C’est le challenge. Ce n’est pas  six mois ou deux ans ! Il faut tout faire pour te donner tous les moyens en une seule année. Il n’y a qu’avec des objectifs que tu avances. Ensuite, que tu réussisses ou pas, il faut en tirer des leçons, savoir lâcher prise et le laisser faire ses festivals tout seul !

Et sinon pour rejoindre les copains de Jamais Sans Mon Dentier, il est trop tard pour les actuels étudiants en 3ème année Bachelor 3D Art Animation mais pour les futurs : passez du temps sur vos pré-production.  C’est le plus important ! Les plus grosses décisions se prennent à ce moment-là, après c’est trop tard, puis le reste ce ne sont que des détails.

Laisser un commentaire

comments